Index de l'article

6.- CONTROLES STATIQUES

Maintenant que vous êtes un pro du GTV, voici venu le temps d'aller voir quelques modèles en vente. Un essai complet se traduit par des inspections statiques extérieure et intérieure, un essai routier, une vérification de l'historique mais surtout une discussion avec le vendeur qui pourra révéler bien des choses.

Faire le tour de la voiture

Vous avez enfin un 916 sous les yeux. La première impression qui se dégage est la pureté de la ligne. Aucun appendice disgracieux ne vient altérer la silhouette (075) (076) (077). Contre partie évidente, les pare-chocs se rayent à la moindre touchette et si le choc est un peu plus fort, la peinture s'écaille. L'absence de poignée de porte peut engendrer des rayures dues aux ongles manucurés de votre passagère ou pilote favorite. Vérifiez aussi l'état de la peinture du capot qui est bien exposé aux projections de gravillons. Compte tenu de son dessin et de sa surface, sa mise en peinture coûtera cher. Regardez les logos de capot et de coffre qui supportent assez mal le vieillissement (078) (079) (080). Jetez un oeil aussi aux jantes, l'alu qui frotte contre un trottoir, hélas ça arrive et le résultat n'est pas génial.
Pour un Spider, l'état de la capote est primordial. Vérifiez l'ajustement (081), la toile, les coutures, les joints (081a), la transparence de la lunette arrière qui peut se changer indépendamment du reste (081b). Contrôlez également le niveau du circuit hydraulique. Le réservoir est très mal placé dans le coffre intérieur à l'opposé de la batterie.
Il est temps d'ouvrir le capot moteur. Si c'est un V6, il faut que les tubulures inox brillent sinon ça gâche tout (082). Les contrôles seront ceux habituels : niveau et couleur des fluides, suintement ou fuite, propreté et état général. La plaque constructeur se trouve sur le passage de la roue droite (083). A proximité, il y a la trappe d'accès à la commande de mise en service de l'alarme (084). Sur le passage de roue gauche, vous repèrerez la plaque indiquant le code couleur (085). Appuyez sur les amortisseurs pour vérifier leur détente et comme vous êtes au niveau des roues, contrôlez les pneumatiques. L'usure doit être régulière. Penchez vous encore un peu. C'est dur mais ça vaut le coup. Le GTV n'est pas sensible à la corrosion mais un coup d'oeil au chassis vous rassurera. Tant que vous y êtes, contrôlez la conformité et l'état de la ligne d'échappement. D'origine tous les 916 ont un catalyseur dont la forme varie selon le modèle et l'année de fabrication (085a) (085b), norme Euro3 oblige. La suite de la ligne est commune à toutes les versions. Elle se compose de deux silencieux transversaux puis d'un silencieux longitudinal (085c) (un seul silencieux tranversal visible sur la photo). La sortie finale est ovale (085d) ou ronde selon les modèles (085e).
Il ne reste plus qu'à vérifier les portes. Elles sont immenses et galbées. Sur les parking, cela peut-être une catastrophe si votre voisin ne fait pas attention en ouvrant sa portière. Certains GTV donnent l'impression d'avoir été grêlés. Les portes étant dépourvues de montant, les vitres ont tendance à se dérégler facilement. En position haute, elles ne plaquent plus correctement (086) (087). Ce désagrément est source de bruits parasites qui augmentent avec la vitesse. Les joints de porte sont à contrôler. Soumis aux frottements lors de la montée à bord ou de la descente, ils peuvent être cassés au niveau des points de guidage (088). A proximité du joint de la porte gauche se trouve l'étiquette indiquant la date de péremption des cartouches d'air-bag (088a). La durée de celles ci étant de dix ans, il est aisé de définir leur date de fabrication. Profitez-en pour vérifier sur la carte grise la date de première mise en circulation du véhicule. Logiquement cette date doit être postérieure de quelques mois à celle de la fabrication des cartouches. Si ce n'est pas le cas, cela veut dire que la voiture est restée longtemps non immatriculée (voiture en exposition en concession par exemple). Jetez aussi un oeil à la garniture intérieure. Il arrive qu'en débouclant la ceinture de sécurité celle ci vienne se mettre entre le siège et la porte. Si vous refermez violemment cette dernière, la boucle de la ceinture peut occasionner de graves dommages à l'habillage (088aa) pouvant aller jusqu'à la perforation (088ab).
Il est reconnu que la rigidité du Spider est moindre que celle du GTV. On pourra s'en rendre compte en regardant l'angle inférieur de la portière. Il est fort possible que la peinture ait disparu (088b) et que le seuil en plastique soit marqué (088c). Bien qu'il y ait un jeu normal d'un centimètre environ entre le seuil et la porte, il arrive que celle ci vienne talonner. Un usage sportif et intensif du Spider pourra ainsi être vérifié. Le pion de centrage de la porte dont dispose seulement le Spider (088d) ne réussit pas à endiguer le phénomène.

S'installer à bord

Avant de vous asseoir, vérifiez la boite à fusibles située à gauche sous le volant. Ce contrôle peut vous paraître superflu voire inutile, mais sur certains GTV, le fusible du dégivrage de la lunette arrière a fondu, entraînant des dégâts plus ou moins importants allant du logement de fusible brûlé(088e) jusqu'à l'incendie de la voiture. Il convient ensuite de jauger l'état général de propreté et d'entretien. N'hésitez pas à soulever les tapis de sol pour vérifier la moquette (089). Les tapis de sol n'ont pas tous un système de fixation. Si tel est le cas, ils ont tendance à remonter sous le pédalier, ce qui est inesthétique et peut se révéler dangereux (089a). Il faut surtout regarder l'état des sièges. L'insuffisance d'entretien du cuir conduit à des résultats catastrophiques. Même si le cuir Momo est de meilleure qualité que le Recaro, les deux se pèlent (090) voire se déchirent (091). Certains propriétaires trouvent des solutions (092) sinon il faudra refaire l'habillage. A ce sujet méfiez vous des photos prises de façon à masquer ce défaut typique. Mais un cuir correctement entretenu et graissé supporte bien les effets du temps (092a) (093) (093a). Sur les Phases 3, le bourrelet gauche de l'assise du siège conducteur est fragile. Au delà du cuir qui s'use comme nous venons de le voir, ce bourrelet à tendance à s'affaisser et à s'écarter du siège. L'armature interne ne résiste pas au poids du conducteur lorsqu'il monte ou descend. La mousse semble même éclater sous le cuir (093b). Maintenant vous pouvez monter et vous installer (094). Dérivé de celui de la Ferrari F355 (094a), le siège est bas, encore plus bas sur las Phases 3, ce qui pourrait être l'origine du défaut cité précedemment (095). Le maintien latéral est quasi-inexistant et le renfort lombaire peut ne pas convenir à certains. La position de conduite n'est pas évidente pour les grands gabarits (096) en dépit des réglages longitudinal du siège et ceux en hauteur et profondeur du volant.
Les ajustements du tableau de bord sont corrects, la qualité des matériaux est dans la norme des automobiles des années 90. Seules les parties plastiques hautes des portières peuvent gondoler légèrement sous l'effet du soleil. On pourra regretter l'insertion grossière de l'airbag passager déconnectable selon les versions. A ce sujet, si le véhicule ne possède pas la serrure de déconnexion de l'airbag passager et si le couvercle de celui ci est recouvert de cuir, il n'y a tout simplement pas d'airbag passager (096a). Mais certains points fâchent vraiment. La console centrale des Phases 1 est de très mauvaise qualité. Le revêtement se raye très facilement et devient collant. La seule solution est de repeindre la console couleur carrosserie par exemple (097) ou bien de la changer (098). Egalement sur Phase 1, le ciel de toit se décolle et il est impossible de le remettre (098a). Une réfection complète s'impose.
Vous avez sous les yeux le combiné de bord. Il est identique sur toutes les versions à un détail près. La zone rouge du compte-tours est à 6500 tr/min sur V6 TB et V6 12s (099) et à 7000 tr/min sur tous les autres modèles (099a). Précisons également que certains voyants ayant la même fonction changent d'image selon les phases (gestion moteur et Alfa code).