Index de l'article

2.- IDENTIFIER UN 916

La production durera de 1995 à 2005. Comme sur toutes les autos, il y aura du restyling.

1995/1998 : Phase 1

A l'extérieur, les bas de caisses sont noirs. Le coeur de calandre est noir (010).
A l'intérieur, le volant est à quatre branches (trois en option). Les obus de compteur sont noirs, de même que la console centrale qui possède des aérateurs rectangulaires (011). L'éclairage du tableau de bord est vert (011a) (idem sur Phase 2). Pour les modèles Lusso, le cuir fourni par Recaro est noir ou marron. Quelle que soit la couleur du cuir ou du tissu, la moquette est grise ou noire. A partir du millésime 1997, Momo propose, en option, un cuir qui présente un design différent. Ce cuir peut être marron ou rouge. Les surpiqures du volant et des soufflets de frein à main et de levier de vitesse sont de la même couleur, ainsi que le bac de vide-poches des portières. La moquette a également la même teinte. Sur le seuil de porte, le logo Alfa Romeo est noir.
Sous le capot, on trouve le 4 cylindres Twin Spark sur lequel apparait une culasse à 16 soupapes (012). Développant 150cv, il équipe aussi bien le GTV que le Spider. En revanche les moteurs 6 cylindres à 12 soupapes sont différents en dépit d'une base commune. Le GTV reçoit un V6 de 2 litres turbocompressé (013) qui développe 200cv et qui permet d'aller chasser sur les terres du coupé Fiat. Quant au Spider, il se voit doté du même V6 mais atmosphérique (014) et dont la cylindrée est portée à 3 litres. Plus adapté à la philosophie et au chassis du Spider, il affiche 192cv.
En 1997, la gamme GTV est complétée par le V6 atmo. Mais coiffé d'une culasse à 24 soupapes, il offre 225cv. Cette même année, le Spider est également proposé en V6 turbo. Tous ces modèles sont équipés d'une boîte de vitesses à 5 rapports.

1999/2002 : Phase 2

A l'extérieur, les bas de caisse sont couleur carrosserie et le coeur de calandre reçoit un cerclage chromé (016).
A l'intérieur, le volant passe à trois branches et Momo devient le seul fournisseur de cuir. Les couleurs rouge et marron sont maintenues. En revanche les bacs de vide-poches sont noirs. Les surpiqures en couleur disparaissent. Les soufflets ne sont plus en cuir. La gamme est complétée par un cuir noir associé à une moquette gris clair. Les obus de compteur sont gris de même que la console centrale. L'entourage extérieur de celle ci ainsi que le tunnel central sont en plastique dur noir brillant jusqu'en 2000, puis en plastique rembourré noir mat comme le reste du tableau de bord. Les interrupteurs des feux de brouillard sont déplacés du tableau de bord vers la console centrale. Ils encadrent l'interrupteur des feux de détresse, et l'ensemble reprend le dessin du capot avant. Une sérigraphie 'Alfa Romeo' finit de décorer la console (017). Sur le seuil de porte, le logo de la marque est dorénavant de couleur gris clair.
Sous le capot, le 2.0TS est conservé tout en gagnant 5cv. La gamme 4 cylindres est complétée par le 1.8TS de 144cv. Les V6 sont maintenus. Le 24s est équipé d'une boîte à 6 vitesses, son injection est modifiée et sa puissance descend à 220cv (018). En 2001, les normes anti-pollution Euro3 lui font perdre 2cv (218cv) et ont raison des blocs 12s atmo et turbo.

2003/2005 : Phase 3

A l'extérieur, la face avant connait sa plus grosse modification. Le coeur de calandre s'agrandit pour être en harmonie avec les autres modèles de la gamme, 147 et GT. Le bouclier avant est redessiné (019).
A l'intérieur, les sièges sont redessinés et réimplantés pour permettre un meilleur confort aux grands gabarits. Les appui-têtes deviennent réglables. La console passe au gris titane. Le diamètre des cadrans de l'instrumentation secondaire (jauge, montre, température moteur) augmente de 5mm. Le dessin des interrupteurs de commande est modifié et la sérigraphie disparait. L'ASR apparait. Les obus de compteur retrouvent le noir (020). L'éclairage du tableau de bord passe au rouge (020a) et la graduation du tachymètre gagne 20km/h pour une vitesse maximum affichée de 280km/h (020b).
Sous le capot, le 1.8TS disparait. Un 2.0JTS de 165cv à injection directe (020c) apparait mais le 2.0TS est conservé et retrouve sa puissance originelle. Le V6 voit sa cylindrée passer à 3.2 litres pour 240cv (021). Un collecteur d'échappement spécifique au 916 le prive de 10cv et de l'appellation GTA.

Le siglage

Rarement abordé dans les magazines spécialisés, celui ci permet également d'identifier un modèle.
Sur le coffre l'appellation du modèle est à gauche. Le style et la forme des marquages GTV (022) et Spider (023) resteront identiques tout au long de la vie de l'auto. A droite, on trouve le type de motorisation. Les Phases 1 n'indiquent que le type de moteur (024) (024a) (025) (026), alors que les Phases 2 et 3 affichent en plus la cylindrée (027) (028) (029) (030).
Sur les flancs, entre la porte et le passage de roue arrière est apposée la signature de Pininfarina (031). A partir de 2001, cet insigne est surmonté de l'écusson orné du 'F' (032). Cela indique que l'assemblage du 916 s'effectue alors directement chez Pininfarina et non plus dans l'usine d'Arese. C'est à partir de ce millésime que le 916 sera équipé d'un système anti-pincement des vitres. Celles ci descendent légèrement lors de la manoeuvre de la porte, système bien pratique sur Spider pour éviter le frottement de la vitre sur la capote.

Le bouclier avant

Beaucoup de 916 seront modifiés au fil du temps. Les Phases 1 voient leurs bas de caisse peints. Les coeurs de calandre sont changés. Les sigles disparaissent.
Pour différencier une Phase 1 d'une Phase 2, il ne reste alors que la console centrale. Mais pour identifier une motorisation c'est plus difficile. A la vue du bouclier avant, l'oeil expert reconnaitra un 4 ou un 6 cylindres. Sur les Phases 1 et 2, le bouclier des moteurs 4 cylindres ne possède qu'une large ouïe sur le spoiler (033). Il en est de même pour le V6 12s Phase 1. Les V6 TB et V6 24s Phases 1 et 2 mais aussi le V6 12s Phase 2 possèdent deux ouïes supplémentaires sous les clignotants (034). Sur les V6 atmo, la grille gauche est pleine (035) et la droite ajourée (036). Sur le V6 turbo, les deux grilles sont ajourées. Ainsi il est possible d'identifier, quel engin propulse ou plutôt tire le GTV.
Hélas, cette théorie n'est plus valable sur Phase 3, le bouclier étant le même sur tous les modèles (037). Le seul moyen de différencier un 3.2 V6 d'un 2.0JTS (hormis le siglage) sera le pommeau de vitesses qui selon le modèle affichera 6 ou 5 rapports.