Index de l'article

3.- LES DIFFERENTES VERSIONS

Comment faire simple et raffiné tout en maîtrisant les coûts de production? Voilà la politique définie par Alfa Romeo pour le 916.

Finitions

Les Spider et GTV Phases 1 et 2 ne sont déclinés qu'en deux niveaux de finition : 'Medio' et 'Lusso'. Toutefois le niveau d'équipement de ces finitions est différent selon les marchés de destination.
Tous les V6 neufs vendus en France sont des 'Lusso' et sont dotés de jantes alu 16" ou 17", du cuir et de la climatisation (manuelle sur Phase 1 et automatique sur Phases 2 et 3) (038). En revanche, les 4 cylindres sont soit des 'Lusso' soit des 'Medio' sur lesquels, les jantes 15" sont en tôle, les sièges en tissu (039) et la climatisation est absente. Mais le jeu des options fait qu'il est difficile de trouver un vrai modèle 'Medio'.
Alfa Romeo n'est pas Porsche ou BMW et la liste des options proposées n'est pas longue comme un jour sans pain : divers modèles de jantes (liste non exhaustive ; certains en accessoire) (040) (041) (041a) (042) (043), toit ouvrant sur GTV (044) (044a) dont l'ouverture est limitée (044b), sièges électriques et chauffants (045), kit aérodynamique composé d'une lame plastique sous le pare-chocs avant et du becquet Cup (046), peintures métallisées, finitions Style et quelques babioles... La capote des Spider est manuelle sur les Phases 1 et manuelle (Medio) ou électrique (Lusso) sur les Phases 2 et 3. C'est pour cela que beaucoup de 916 sont dans la même configuration et la finition la plus répandue est la 'Lusso'.
Sur Phase 3, les termes 'Medio' et 'Lusso' disparaissent. Les 2.0JTS sont disponibles en finition 'Distinctive' et les 3.2 V6 en finition 'Selective'. En entrée de gamme, il est proposé une finition 'Impression' sans climatisation ni cuir et associée uniquement au moteur TS.
Le connaisseur repèrera rapidement un modèle particulier. Une peinture Azzuro Nuvola (047) facturée 1400 euros, un kit aérodynamique ne passent pas inaperçus. De même, les finitions Blue Style et Red Style des Phases 2 et 3 attirent le regard.
Le Blue Style associe un tableau de bord bleu à des sièges blancs (047a) ou bleus (048) et une moquette bleu violine. Le Red Style associe un tableau de bord rouge à des sièges noirs (048a) ou rouges (049) et une moquette noire.

Equipements

Pour certains, l'équipement peut paraître chiche : à bord, uniquement l'essentiel. Pas d'ordinateur, pas de GPS grand écran. On pourra regretter l'absence de thermomètre et de manomètre d'huile et d'indicateur de pression de turbo. Pas de boîte séquentielle, pas de régulateur ou limiteur de vitesse. Pas de pack feux ou essuie-glaces automatiques, pas non plus de volant multifonctions et encore moins de système d'aide au parking. Le 916 n'est pas gavé d'électronique moderne, ce qui est peut-être un avantage. Les composants électroniques et les variations de température et d'hygrométrie ne font pas toujours bon ménage dans le temps.
Le cuir des sièges mais également celui des contre-portes est disponible en plusieurs coloris selon le fabricant (049a) (049b) (049c). Recaro a proposé du noir et du marron. Momo a étendu le choix avec : du noir, du marron, du rouge, du bleu et du blanc. Les couleurs définies ici le sont de façon générique et on s'apercevra que le ton d'une couleur variera selon la Phase. Ce phénomène est surtout visible sur le marron qui passera du beige clair sur Phase 1, au beige soutenu sur Phase 2 (couleur identique sur Ferrari 456) et au caramel sur Phase 3. Egalement, le rouge des Phases 2 est beaucoup plus vif que celui des Phases 3. Le cuir blanc est extrémement rare.
Il faut maintenant aborder le triste sujet de l'installation audio. Certes l'habitacle d'un 916 ce n'est pas l'Opéra de Paris. Mais l'acoustique n'est vraiment pas un point fort de l'auto. L'équipement proposé n'est pas lui non plus à la hauteur. Les HP de série s'essoufflent très vite. Le poste est à cassettes (Phases 1 et 2) (050) auquel pouvait s'ajouter un chargeur 6 CD (051). A respectivement 800 et 600 euros (millésime 2002), on comprend aisément que peu de modèles en soient équipés. On comprend encore moins que sur un véhicule de cette gamme le système audio soit en option.
Le logement de l'autoradio ayant une découpe spécifique (052), la monte d'un appareil standard se révèle disgracieuse (053), sous réserve de se procurer l'entretoise spécifique sur Internet. Le prix de celle vendue en concession est tout simplement scandaleux (150 euro). Disponible en noir (054), il suffit de la peindre en gris si nécessaire (055). Il y a eu une amélioration sur les Phases 3 qui pouvaient être équipées d'un chargeur 10 CD et d'un autoradio intégrant un GPS (055a). Compte tenu de la dimension de l'écran, la fonction cartographie n'est pas possible et la mise à jour de ce GPS s'effectue par CD-Rom. Un simple autoradio à CD frontal (055aa) voire à cassette (055ab) était également disponible. Le logement de l'autoradio n'est toujours pas standard (055b).